Rose Byrne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Byrne.

Rose Byrne

Description de cette image, également commentée ci-après

Rose Byrne à la première du film Mariage à l'anglaise à Sydney (Australie) en 2013.

Nom de naissance Mary Rose Byrne1
Surnom Rosie1
Naissance (34 ans)
Sydney, Drapeau de l'Australie Australie
Nationalité Drapeau de l'Australie Australienne
Profession Actrice
Films notables Troie
Sunshine
X-Men : Le Commencement
Insidious
Mes meilleures amies
Séries notables Damages

Mary Rose Byrne est une actrice née le 24 juillet 1979 à Sydney (Australie). Elle est plus connue pour avoir joué dans Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones, Troie, Marie-Antoinette, Prédictions, Adam, Sunshine, 28 semaines plus tard, X-Men : Le Commencement, Insidious, Mes meilleures amies, succès surprise de l'année 2011 au cinéma.

Elle a remporté la Coupe Volpi de la meilleure actrice lors de la Mostra de Venise 2000, pour son rôle touchant de jeune aveugle dans le film La Déesse de 1967.

Biographiemodifier | modifier le code

Enfancemodifier | modifier le code

Rose est née à Balmain, une partie de Sydney avec des origines écossaises et irlandaises2,3. Sa mère se nomme Jane et son père se nomme Robin Byrne. Son père est statisticien semi-retraité, tandis que sa mère est directrice d’une école primaire en Australie4. Elle est la plus jeune de quatre enfants ; George est musicien, Lucy est attachée de presse, et Alice est artiste à Londres.

À New York, en 2008.

Alors qu’elle n’est que toute petite, Rose Byrne montre un réel intérêt pour le théâtre et la comédie, mais ses parents préfèrent qu'elle privilégie ses études. C’est alors qu’à l’âge de huit ans, grâce à l’aide de sa grande sœur qui réussit à convaincre leurs parents de l’inscrire dans une célèbre école de théâtre en Australie, que Byrne monte pour la toute première fois sur les planches, après quoi, elle sera remarquée par un producteur qui lui offre son premier rôle au cinéma dans Dallas Dolls aux côtés de Sandra Bernhard, à l'âge de 13 ans5. Le film sera un flop, mais la jeune fille vient de se rendre compte qu’elle est faite pour ce métier6.

Étudesmodifier | modifier le code

Ses parents ont toujours été très sévères en ce qui concerne les études, sa mère étant directrice d’école primaire. Malgré cela, ils préfèrent la placer dans une école populaire qui offre aussi des cours de théâtre. À 18 ans, elle entre à l’université et commence des études en art tout en continuant à monter sur les planches. Non satisfaite de n’être diplômée qu'en art, elle obtiendra également un diplôme pour des études en littérature anglaise.

Carrièremodifier | modifier le code

Théâtremodifier | modifier le code

Rose Byrne commence sa carrière théâtrale au Sydney Theater Company, en jouant Olga dans Les Trois Sœurs, une pièce écrite par Anton Tchekhov. Elle obtient la même année le rôle principal dans la pièce La dispute signée Marivaux.

Pour ses 19 ans, elle est diplômée de l’Institut national d’art dramatique à Sydney (NIDA), une école réputée pour avoir formé entre autres, Cate Blanchett, Mel Gibson, Nicole Kidman, et encore Toni Collette ; elle est d’ailleurs devenue ambassadrice du NIDA en 2006. Sorry.....

Télévisionmodifier | modifier le code

Rose Byrne est tout d’abord connue en tant que jeune actrice à la télévision. Elle est apparue dans plusieurs séries australiennes, dont les plus connues, Hartley, cœurs à vif, Fallen Angels et Fréquence crime.

Le 20 décembre 2006, les médias annoncent que Rose Byrne a été choisie pour tenir le rôle principal dans Damages7. Dans cette série télé américaine de la FX Network sur le monde judiciaire, elle donne la réplique à Glenn Close et joue une jeune avocate8.

Cinémamodifier | modifier le code

Rose Byrne au 8th Annual BAFTA/LA TV Tea Party, à Century City, Californie (en août 2010).

Byrne connaît son premier succès au cinéma dans le très acclamé Two Hands, de Gregor Jordan, dans lequel elle partage l'affiche avec Heath Ledger. Le film, qui fait partie des classiques du cinéma australien, a été l’un des plus grands succès au box-office australien lors de sa sortie. L’année suivante, elle tourne aux côtés de Sam Neill et Sinéad Cusack dans My Mother Frank. Malgré les critiques unanimes, le film est un échec auprès du public.

La même année, elle rencontre la réalisatrice Hong-kongaise Clara Law, qui lui offre son tout premier rôle en tant qu’actrice principale dans le surréaliste La déesse de 1967. Byrne y interprète une jeune fille aveugle cachant des secrets troublants. Son interprétation, alliant force et fragilité, lui a valu la Volpi Cup de la meilleure actrice au festival de Venise en 2001.

En 2002, elle est remarquée par George Lucas qui lui offre, tout comme il l’avait fait pour Keira Knightley et Sofia Coppola, le rôle de la suivante de la reine Amidala dans Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones aux côtés de Natalie Portman. Malheureusement pour Byrne, beaucoup de scènes sont coupées lors du montage final. Néanmoins, la jeune femme vient de tourner sa toute première superproduction américaine. Elle sera ensuite approchée pour tourner dans le premier long métrage de Matt Dillon, City of Ghosts, où elle partage l’affiche avec Gérard Depardieu et Natascha McElhone.

En 2003, Rose Byrne tente sa chance en Grande-Bretagne où elle tourne Rose et Cassandra (I Capture the Castle) tiré du roman I Capture the Castle de Dodie Smith. Elle y interprète une sœur excentrique au côté de la débutante Romola Garai. Les performances des deux jeunes femmes sont plébiscitées par la presse anglaise. Puis les tournages s’enchaînent ; tout d’abord, The Night We Call It a Day au côté de Dennis Hopper. Le film est projeté à plusieurs festivals, mais se fait néanmoins discret auprès du public, puis The Rage in Placid Lake, une comédie australienne qui lui vaut une nomination aux AFI awards.

En 2004, elle poursuit sa carrière hollywoodienne et tourne Rencontre à Wicker Park, remake américain de L'Appartement de Gilles Mimouni, dans lequel elle y partage l’affiche avec Josh Hartnett et Diane Kruger9. Malgré les critiques partagées, l’interprétation de Rose Byrne est plébiscitée.

C’est en tournant dans Troie de Wolgang Petersen10 que Byrne connaît son tout premier succès international. Elle campe le rôle de Briséis, une jeune prêtresse d’Apollon prise sous l’aile d’Achille, interprété par Brad Pitt, lors de la prise de Troie par les Grecs. Malgré un petit rôle, Rose Byrne s’impose comme la révélation du film. Son interprétation lui vaut des éloges de plusieurs quotidiens américains qui la classent parmi les jeunes actrices à suivre à Hollywood.

Elle est ensuite sollicitée par la BBC pour tourner dans Casanova de nouveau avec Peter O'Toole, ainsi que dans un film indépendant mettant également en vedette Snoop Dogg et Dylan McDermott.

En 2006, elle tourne sous la caméra de Sofia Coppola dans le très controversé Marie-Antoinette où elle interprète l’emblématique Yolande de Polastron, meilleure amie de Marie-Antoinette, campée par Kirsten Dunst.

En 2007, elle apparaît dans deux films du même réalisateur, Sunshine, le thriller de science-fiction de Danny Boyle, où elle interprète une pilote en mission vers le Soleil, et 28 semaines plus tard, la suite de 28 jours plus tard, également coproduit par Boyle.

En 2008, elle est à l'affiche du drame The Dead Girl de Karen Moncrieff aux côtés de James Franco, Toni Collette, Kerry Washington et Brittany Murphy, ainsi que d'une comédie dramatique Jeunes Mariésnote 1 dans un registre plutôt morbide. Enfin, retour aux sources avec The Tender Hook, un film noir se déroulant à Sydney dans les années 1920, au côté de Hugo Weaving.

En 2011, elle tient l'un des rôles principaux féminins de la comédie Mes meilleures amies11,12 et joue le rôle de Moira MacTaggert dans le film X-Men : Le Commencement de Matthew Vaughn13. Elle tient également le rôle principal féminin du film d'horreur Insidious, où elle donne la réplique à Patrick Wilson. Les trois films rencontrent un énorme succès commercial dès leur sortie en salles14.

En 2013, elle tient l'un des rôles principaux de la comédie Mariage à l'anglaise et partage l'affiche avec Ryan Gosling, Eva Mendes et Bradley Cooper pour The Place Beyond the Pines. La même année, elle reprend son rôle dans la suite d'Insidious, qui rencontre un accueil critique mitigé, mais rencontre toutefois un succès commercial supérieur au premier volet14.

Vie privéemodifier | modifier le code

Elle a vécu pendant un an avec le réalisateur de Two Hands, Gregor Jordan15 de 2004 à 2005.

De 2006 à 2010 elle était la compagne du comédien et humoriste australien Brendan Cowell. Ils annoncent leur séparation en janvier 2010, la distance étant la cause principale de leur rupture16.

En juillet 2013, elle officialise sa relation avec l'acteur Bobby Cannavale (Boardwalk Empire)17,18.

Récompenses et nominationsmodifier | modifier le code

Filmographiemodifier | modifier le code

Cinémamodifier | modifier le code

Séries téléviséesmodifier | modifier le code

Pièces de théâtremodifier | modifier le code

Voix françaisesmodifier | modifier le code

Rose Byrne est doublée en français par les actrices suivantes :

En France
Québec
Note : La liste indique les titres québécois.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

Notesmodifier | modifier le code

  1. Pour le titre original, il était nommé Pushing Up Daisies, avant d'être titré Just Buried.

Référencesmodifier | modifier le code

  1. a et b (en) « Biographie de Rose Byrne », sur IMDb.com (consulté le 15 juillet 2011)
  2. (en) Gavin Burke, « Q&A With Star of 'Knowing', Rose Byrne », entertainment.ie,‎ 25 March 2009 (consulté le 4 June 2011)
  3. (en) Elaine Lipworth, « Rose Byrne: ‘I wanted to be Kylie Minogue’ », The Sunday Times,‎ 31 July 2009 (consulté le 4 June 2011)
  4. (en) « Rose Byrne Biography (1979–) », Filmreference.com (consulté le 30 May 2010)
  5. Sacha, Molitorisz (5 July 2007). Rose Byrne accidental star. The Age
  6. Sarah Duverger, « 5 choses à savoir sur Rose Byrne », sur Glamour,‎ 10 avril 2013 (consulté le 17 avril 2013).
  7. Tim, Surette (14 August 2007). TV.com Q&A: Damages' Rose Byrne TV.com
  8. Moore, Frazier (12 October 2007). Byrne is damaged lawyer on `Damages'. "Associated Press"
  9. Josh, Hartnett (July 2004).TV.com Rose Byrne Josh Hartnett's interview. Interview
  10. Michael, Fitzgerard (18 May 2004)The Goddess of Troy The Time
  11. (en) « Rose Byrne Signs on to the Untitled Kristen Wiig Project », Movieweb.com,‎ 30 April 2010 (consulté le 30 May 2010)
  12. Garth, Franklin (18 June 2010) Several More Join Wiig's "Bridesmaids" darkhorizons.com
  13. (en) Rob Keyes, « Rose Byrne To Play Moira MacTaggert in X-Men: First Class », screenrant.com,‎ 16 August 2010 (consulté le 22 November 2010)
  14. a et b http://www.boxofficemojo.com/people/chart/?id=rosebyrne.htm
  15. (en) « Biography », TV Guide
  16. (en) « Rose Byrne and Brenden Cowell Split », Pedestrian TV
  17. http://fr.eonline.com/news/442763/prince-george-jennifer-garner-rose-byrne-have-royal-baby-fever
  18. (en) Michael Rothman, « Bobby Cannavale Calls Rose Byrne ‘Love of My Life’ During Emmy Speech », sur ABC News,‎ 22 septembre 2013 (consulté le 16 novembre 2013)
  19. a, b, c, d et e « Comédiennes ayant doublé Rose Byrne en France », sur RS Doublage (consulté le 2 septembre 2010).
  20. « Fiche du doublage français du film Sunshine », sur Voxofilm.free.fr (consulté le 1er janvier 2014)
  21. « Fiche du doublage français du film 28 semaines plus tard », sur Voxofilm.free.fr (consulté le 1er janvier 2014)
  22. « Fiche du doublage français du film X-Men : Le Commencement », sur Voxofilm.free.fr (consulté le 1er janvier 2014)
  23. « Fiche du doublage français du film Rencontre à Wicker Park », sur Voxofilm.free.fr (consulté le 1er janvier 2014)
  24. « Fiche du doublage français du film Marie-Antoinette (2006) », sur Voxofilm.free.fr (consulté le 1er janvier 2014)
  25. « Fiche du doublage français du film Prédictions », sur Voxofilm.free.fr (consulté le 1er janvier 2014)
  26. a, b, c et d (fr) « Comédiennes ayant doublé Rose Byrne au Québec », sur Doublage.qc.ca (consulté le 15 juillet 2011)

Liens externesmodifier | modifier le code








Creative Commons License