Ski alpin aux Jeux olympiques de 1980

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les épreuves de ski alpin des Jeux olympiques d'hiver de 1980 à Lake Placid comptaient également, et pour la dernière fois, comme championnats du monde et se sont disputées du 14 au 23 février 1980.


Huit ans après la dérobade de Denver, les Jeux olympiques d'hiver reviennent aux États-Unis, à Lake Placid, qui les avait déjà accueillis en 1932, dans une atmosphère lourde des tensions diplomatiques entre Washington et Moscou. Malgré cette tension politique, les pays de l'Est sont présents à Lake Placid.

Les Jeux olympiques de Lake Placid consacrent 3 grands champions, Annemarie Moser-Pröll, Hanni Wenzel et Ingemar Stenmark, ainsi qu'un vainqueur surprise dans la descente Hommes, Leonhard Stock.

Leonhard Stock remporte la médaille d'or en descente, alors qu'il n'avait jamais gagné une course en coupe du monde et n'était que remplaçant au sein de l'équipe d'Autriche à quelques jours de l'épreuve. Stock ne remportera la première de ses 3 victoires en coupe du monde qu'en 1989. L'équipe d'Autriche signe le doublé avec la deuxième place de Peter Wirnsberger.

Annemarie Moser-Pröll enlève enfin un titre olympique. L'autrichienne gagne la descente devant Hanni Wenzel et Marie-Thérèse Nadig.

Hanni Wenzel réalise le doublé géant-slalom, assorti d'une médaille d'argent en descente. Comme Rosi Mittermaier en 1976, la skieuse du Liechtenstein manque de peu le triplé. Hanni Wenzel confirme sa très grande forme en géant (4 succès consécutifs en coupe du monde) et écrase le slalom avec le meilleur temps dans les 2 manches. Perrine Pelen obtient la médaille de bronze en géant (il s'agit de l'unique médaille française de ces Jeux olympiques), alors que Fabienne Serrat, porte drapeau de la Délégation Française, termine quatrième à un centième du podium. Révélation d'Erika Hess (18 ans), troisième du slalom.

Ingemar Stenmark, qui survole les épreuves techniques, signe le doublé géant-slalom, son deuxième après celui des championnats du monde 1978 de Garmisch. Le suédois est alors au sommet de sa gloire. Ingemar Stenmark gagne son premier titre olympique en géant devant Andreas Wenzel et efface ainsi sa désillusion des Jeux olympiques d'Innsbruck. Il s'agit de la quinzième victoire consécutive (!) en géant de Stenmark, qui est invaincu depuis le géant d'Arosa (18 mars 1978). En slalom, Ingemar Stenmark bat Phil Mahre.

Phil Mahre et Hanni Wenzel gagnent le combiné de la FIS.


Palmarèsmodifier | modifier le code

Hommesmodifier | modifier le code

Épreuves Gold medal.svg Or Silver medal.svg Argent Bronze medal.svg Bronze
Descente Autriche Leonhard Stock Autriche Peter Wirnsberger Canada Steve Podborski
Géant Suède Ingemar Stenmark Liechtenstein Andreas Wenzel Autriche Hans Enn
Slalom Suède Ingemar Stenmark États-Unis Phil Mahre Suisse Jacques Lüthy

Femmesmodifier | modifier le code

Épreuves Gold medal.svg Or Silver medal.svg Argent Bronze medal.svg Bronze
Descente Autriche Annemarie Moser-Pröll Liechtenstein Hanni Wenzel Suisse Marie-Thérèse Nadig
Géant Liechtenstein Hanni Wenzel RFA Irene Epple France Perrine Pelen
Slalom Liechtenstein Hanni Wenzel RFA Christa Kinshofer Suisse Erika Hess

Combinémodifier | modifier le code

Les épreuves du combiné ne comptaient pas comme épreuve olympique : elles attribuaient uniquement le titre de champion du monde.

Épreuves Med 1.png Or Med 2.png Argent Med 3.png Bronze
Combiné Hommes États-Unis Phil Mahre Liechtenstein Andreas Wenzel Autriche Leonhard Stock
Combiné Femmes Liechtenstein Hanni Wenzel États-Unis Cindy Nelson Autriche Ingrid Eberle

Tableau des médaillesmodifier | modifier le code

Rang Nations Gold medal.svg Or Silver medal.svg Argent Bronze medal.svg Bronze Total
1 Liechtenstein Liechtenstein 2 2 0 4
2 Autriche Autriche 2 1 1 4
3 Suède Suède 2 0 0 2
4 RFA RFA 0 2 0 2
5 États-Unis États-Unis 0 1 0 1
6 Suisse Suisse 0 0 3 3
7 Canada Canada
France France
0 0 1 1









Creative Commons License