Sport équestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec sport hippique.

Sport équestre

Description de l'image  Equestrian pictogram.svg.
Fédération internationale FEI (fondée en 1921)
Sport olympique depuis 1900
Description de cette image, également commentée ci-après

Epreuve de cross en concours complet d'équitation lors des Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin

Les sports équestres regroupent des disciplines équestres diverses et variées dont la finalité première n'est pas de remporter une course, à la différence des courses hippiques.

La formation et la pratique aux sports équestres se déroulent généralement dans un centre équestre. Certaines disciplines se pratiquent néanmoins dans la nature.

Aux Jeux olympiques, trois disciplines sont aujourd'hui représentées : le dressage, le concours complet d'équitation et le saut d'obstacles.

Principaux sports équestresmodifier | modifier le code

Les sports équestres parmi les plus couramment pratiqués sont :

  • attelage : discipline dans laquelle un meneur conduit des chevaux attelés à une voiture, cette dernière pouvant aussi emmener des grooms.
  • attelage de tradition : discipline dont l'objectif est de maintenir l'art traditionnel de l'attelage et la sauvegarde hippomobile. La voiture doit faire partie d'un ancien modèle ;
  • concours complet d'équitation (CCE) : appelée aussi par raccourci « complet » ou « concours complet », cette discipline se pratique uniquement en concours comme son nom l'indique. Elle regroupe une épreuve de dressage, de cross et de saut d'obstacles, spécifiquement appelée hippique dans le cadre du concours complet ;
  • doma vaquera : équitation d'origine andalouse et liée à la garde des taureaux de combat. Elle nécessite un dressage fin et particulier ;
  • dressage : discipline mère de toute l'équitation car elle juge de la qualité de la communication du cavalier avec son cheval. L'apprentissage de l'équitation commence toujours par du dressage ;
  • endurance : l'objectif de la discipline est de parcourir de longues distances avec son cheval, avec ou sans limitation de vitesse. Depuis la fin des années 1970, ce type d'équitation a connu une véritable montée en puissance dans les pays européens et arabes ;
  • équitation Camargue : née du travail du guardian face aux taureaux, l'équitation Camargue se pratique sur des chevaux Camargue, avec un matériel spécifique et des épreuves qui font appel aux compétences de dressage ;
  • équitation islandaise : équitation pratiqué avec un cheval islandais. Ce dernier dispose en plus des trois allures habituelles du tölt et de l'amble.
  • équitation Western ou équitation américaine : comme son nom l'indique, il s'agit de l'équitation pratiquée à l'origine par les «cow-boys». Elle s'est maintenant développée sur tous les continents et des compétitions existent. Des disciplines comme le reining ou le gymkhana sont particulièrement pratiquées ;
  • horse-ball : sport collectif dont les racines nous viennent d'un ancien jeu équestre asiatique. Deux équipes de quatre ou six cavaliers s'affrontent et doivent envoyer un ballon dans le but adverse après un jeu de passes. Le horse-ball est une sorte de basket-ball adapté à l'équitation. Les équipes s'affrontent sur un terrain délimité, et doivent défendre leur panier (un cerceau vertical placé à 3,5 mètres du sol) contre les buts de l'autre équipe. Le ballon est maintenu dans un harnachement de cuir comprenant des poignées solides qui permettent à la fois l'arrachage et sa récupération au sol sans descendre de cheval, mais en se penchant.
  • hunter : pratiqué couramment aux États-Unis, discipline intermédiaire entre le saut d'obstacles et le dressage dans laquelle le couple cavalier-cheval est noté par rapport à leur style ;
  • monte en amazone : seule équitation où le cavalier a ses deux jambes du même côté du cheval ;
  • oulak : sport collectif équestre kirghiz dans lequel une chèvre ou un mouton décapité sert de balle. Deux équipes de cinq cavaliers s'opposent pour s'emparer de la carcasse et la mettre dans le but adverse un maximum de fois sur une durée de 20 minutes.
  • polo : sport équestre collectif le plus ancien dans lequel deux équipes de quatre cavaliers s'affrontent en envoyant une balle dans les buts adverses grâce à un long maillet ;
  • polocrosse : mélange de polo et du jeu amérindien lacrosse. Chaque joueur utilise une raquette comparable à une épuisette dans laquelle la balle en mousse légère et élastique est portée. L'objectif est de lancer la balle dans les buts adverses ;
Pony Games : La tour de Windsor
  • pony games: (= mounted games) jeux par équipe consistant en une série d'épreuves de relais où les cavaliers doivent faire preuve d'athlétisme et d'agilité (remonter sur son cheval au galop, déplacer des balles sur des cônes...).
  • randonnée équestre : tout simplement voyager à cheval, la randonnée est reconnue en tant que discipline par la Fédération française d'équitation même si elle est exempte de compétition. Cette activité, très pratiquée, a pour particularité de pouvoir être exercée "chez soi", en dehors de tout lien avec un organisme équestre professionnel ;
  • rodéo chilien : deuxième sport le plus populaire au Chili après le football. Le Rodéo est constitué de collera, composé de deux Huasos, ouvriers agricoles chiliens, montés sur leurs chevaux qui doivent arrêter le taureau.
  • saut d'obstacles : discipline équestre olympique la plus pratiquée en compétition et dans laquelle un cavalier et sa monture saute des barres d'obstacles mobiles. Ses aspects ludiques et spectaculaires ainsi que la simplicité de ses règles y sont pour beaucoup ;
  • ski joëring : un skieur est tracté par un cheval qu'il doit diriger. Cette discipline tire son originalité d'être un trait union entre deux sports qui pouvaient sembler n'avoir aucun point commun ;
  • TREC : TREC signifie Techniques de Randonnée Équestre de Compétition. Cette discipline permet aux amoureux du « cheval nature » de se mesurer en compétition dans des épreuves qui font appel aux mêmes qualités que lors des randonnées ;
  • voltige en cercle : entre l'équitation, la gymnastique et l'acrobatie, cette discipline consiste à effectuer, individuellement ou en équipe, des figures sur un cheval aux trois allures.
  • Voltige cosaque : se pratique le plus souvent en ligne, parfois entre deux fils tendus pour délimiter le couloir. Les figures sont variées et très spectaculaires.

Sports équestres internationauxmodifier | modifier le code

Jeux olympiquesmodifier | modifier le code

Les disciplines olympiques sont le dressage, le concours complet d'équitation et le saut d'obstacles1.

Jusqu'aux Jeux olympiques de 1900, le saut en longueur et le saut en hauteur faisaient partie des disciplines olympiques.

Aux Jeux olympiques de 1920, la voltige (individuelle et par équipe) était discipline olympique.

À l'occasion des Jeux olympiques d'été de 2004, par souci de rentabilité et pour faciliter les retransmissions télévisées, le concours complet a été allégé de deux épreuves : le steeple-chase et le routier. Depuis lors le nombre de concours internationaux et nationaux utilisant ce nouveau format augmente et tend à remplacer la norme traditionnelle.

Jeux équestres mondiauxmodifier | modifier le code

En plus des trois disciplines olympiques, la Fédération Equestre Internationale (FEI) reconnaît en tant que disciplines internationales l'attelage, le reining en équitation Western, l'endurance et la voltige. Le horse-ball a le statut de discipline régionale.

La FEI organise tous les 4 ans, en alternance avec les Jeux olympiques, une compétition internationale réunissant sur le même lieu les sept disciplines majeures qu'elle reconnaît. Ce sont les Jeux équestres mondiaux (JEM). Ils se sont tenus en août et septembre 2006 à Aix-La-Chapelle (Allemagne). En 2010 ils ont eu lieu à Lexington, aux États-Unis. En 2014, les Jeux équestres se dérouleront en Normandie, principalement à Caen.

Fédérations sportivesmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Sports équestres, Comité International Olympique, (page consultée le 22 mai 2007), <[1]>

Articles connexesmodifier | modifier le code








Creative Commons License