Spotlight (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Spotlight

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Spotlight présent sur la pochette du single

Single par Madonna
extrait de l'album You Can Dance
Face B Where's the Party
Sortie
Enregistré 1986
Channel Recording Studios
(Los Angeles, Californie)
Durée 6:26
Genre pop, dance
Format Disque vinyle et CD single
Auteur-compositeur Madonna
Stephen Bray
Curtis Hudson
Producteur Stephen Bray
Label Sire Records
Warner Bros. Records

Singles par Madonna

Pistes de You Can Dance

Spotlight est une chanson de l'artiste américaine Madonna. Elle apparaît en 1987 sur sa compilation You Can Dance, et sort en single uniquement au Japon le sous le label Sire Records. Au départ exclue des sessions d'enregistrement de l'album True Blue, Spotlight est écrite par Madonna, Stephen Bray et Curtis Hudson. Elle s'inspire de la chanson Everybody Is a Star du groupe de rock américain Sly and The Family Stone. Spotlight est remixée par Shep Pettibone puis par John « Jellybean » Benitez.

Spotlight présente une instrumentation de batteries, synthétiseurs basses et d'applaudissements, accompagnée d'échos vocaux, d'un segment de piano et de séquences de violon dans l'interlude musical. Les paroles évoquent la façon de devenir célèbre rien qu'en le chantant. Le morceau reçoit des critiques mitigées de la presse. Après sa sortie, Spotlight devient numéro trois au classement Oricon au Japon. Même si elle n'est pas sortie aux États-Unis, Spotlight réussit à se classer dans le Billboard Airplay en 1988 en 32e position. Elle est utilisée dans une publicité pour Mitsubishi où elle apparaît pour promouvoir leur dernier magnétoscope.

Genèsemodifier | modifier le code

Au milieu des années 1980, la musique dance post-disco est très populaire et le concept du remix est largement considéré comme une nouvelle direction musicale. Plusieurs artistes remixent leurs pistes et les compilent pour créer de nouveaux albums. Ainsi Madonna, qui est l'artiste de dance la plus populaire à l'époque, décide de créer une compilation remix similaire, plus tard intitulée You Can Dance, qui inclut sept de ses chansons les plus rapidesa 1. Spotlight est incluse comme bonus avec les autres pistes sous forme remixée. Madonna dit qu'elle s'est inspirée de la chanson Everybody Is a Star par le groupe américain Sly and The Family Stonea 2.

En 1983, Curtis Hudson et Lisa Stevens du groupe Pure Energy composent la chanson Holiday que Madonna enregistre et sort comme troisième single de son premier album1. Après le succès commercial de ce single, Curtis Hudson écrit et compose une chanson du même type qu'Holiday, au cas où Warner, la maison de disques de Madonna, souhaiterait sortir une chanson similaire2. Il intitule cette chanson Spotlight et la propose à Madonna, qui la choisit et l'enregistre en 1986 pour son album True Bluea 1. Cependant, Madonna décide de ne pas l'inclure dans l'album car elle estime que Spotlight est trop similaire dans la composition et la structure d'Holidaya 1.

Quand Madonna commence à travailler sur You Can Dance, elle et Stephen Bray décident de retravailler la démo de Spotlight composée par Curtis Hudson2 et Madonna demande à Shep Pettibone, qui a remixé ses chansons sur True Blue, de remixer Spotlight et de l'inclure dans son albuma 1. John « Jellybean » Benitez, qui a enregistré la démo originale pour True Blue, assiste Pettibone pour le remixage de la chansona 2.

Compositionmodifier | modifier le code

Spotlight commence avec le son de batteries, de synthétiseurs basses et d'applaudissements, suivi de Madonna prononçant les mots « Spotlight, shine bright ». Après le premier couplet, le son d'un clavier se fait entendre durant l'effet du refraina 3. La chanson continue comme cela dans le deuxième couplet, suivie d'un interlude musical avec des échos vocaux, un segment de piano et des phrases de violon. Madonna suit la musique jouée par le piano et prononce les mots « Pa-da-pa-da-pappa pappa pa pa » dans la même mélodiea 3. Pour les paroles, Madonna rappelle que « tout le monde est une star » et que si une personne veut devenir célèbre et passer sous les « projecteurs », elle n'a qu'à chanter sur ce sujet et la réalité pourrait la rattrapera 3. Selon la publication de Sheet Music Plus, la chanson se situe dans une signature rythmique commune 4/4 avec un tempo de 100 pulsations par minute. Elle est composée dans la tonalité de Fa majeur et la gamme vocale de Madonna se range entre les notes Do5 à Sibémolm. Spotlight a une séquence basique de Lam, Do, Lam, Do, Sol et Fa comme progression d'accords3.

Accueilmodifier | modifier le code

Critiques de la pressemodifier | modifier le code

La chanson reçoit des critiques mitigées de la part de la presse. Mark Bego, auteur de Madonna: blonde ambition, écrit que Spotlight est « un numéro de dance « tape à l'œil » typique de Madonna qui sonne faux à côté des remixes usés de You Can Dancea 4 ». Dans le même ordre d'idée, Stephen Thomas Erlewine de Allmusic dit que la chanson « semble démodée – cela ne fait que prolonger les mixages du milieu des années 1980 – mais cela fait partie du charmea 5 ». Greg Kot de Chicago Tribune dit que Spotlight est un remix dance d'excellente qualité parmi l'ensemble4. Une autre critique de Chicago Tribune par Daniel Brogan adopte le morceau en le qualifiant de « stimulante et agressive5 ». Dave Barry de The Miami Herald affirme que, même si You Can Dance a l'air « d'être du vieux Madonna », Spotlight paraît étonnamment fraîche à ses oreilles6. Joe Brown de The Washington Post commente que la chanson aurait dû faire l'objet d'un « rejet catégorique7 » alors que Don McLeese de Chicago Sun-Times la trouve « exubérante8 ». Dennis Hunt de Los Angeles Times dit que Spotlight est « perdue au milieu d'une sélection éblouissante de remixes prolongés de ses meilleures mélodies de dance9 ». Enfin, Jan DeKnock, journaliste pour Orlando Sentinel, remarque que Spotlight est la seule horreur de l'album10.

Résultats dans les classementsmodifier | modifier le code

Spotlight n'est pas sortie officiellement en single aux États-Unis, par conséquent elle n'apparaît pas dans le Billboard Hot 100 à l'époque. Toutefois, les stations de radio commencent à diffuser la chanson non officiellement ce qui lui permet de rester suffisamment longtemps à l'antenne pour apparaître en 1988 dans le Hot 100 Airplay du Billboard, qui compile les plus importantes diffusions radiophoniquesa 6. Elle débute dans le classement Airplay à la 37e place le et constitue la meilleure entrée de la semaine11. Après trois semaines, Spotlight arrive en 32e position, mais descend au quarantième rang la semaine suivante, avant d'être expédiée en rotation récurrentea 6. Elle s'est aussi classée dans le Hot Crossover Singles qui mélange les ventes de singles de plusieurs styles musicaux, montant jusqu'à la quinzième place le a 6. Le single sort au Japon le et entre dans l'Oricon Singles Chart, puis devient numéro trois le , restant dans le classement pendant dix semainesa 7.

Apparitions dans les médiasmodifier | modifier le code

Spotlight est présentée dans la dernière d'une série de campagnes publicitaires sur la télévision japonaise. Madonna est filmée pour la société électronique Mitsubishi. Le groupe veut promouvoir son nouveau modèle de magnétoscopea 8. Dans la publicité, Madonna sort d'une voiture et s'assied sur un sofa, tandis qu'elle regarde un film sur son magnétoscope, Spotlight est jouée en fond. La chanson est aussi utilisée en promotion des concerts japonais du Who's That Girl Tour, la campagne étant connue sous le nom Dreams Come Truea 9.

Versionsmodifier | modifier le code

  • Vinyle 45 tours Japon12
  1. Spotlight (Édition Single) – 4:33
  2. Where's The Party (Édition Remix Single) – 7:23
  • Mini CD Japon13
  1. Spotlight (Édition Single) – 4:33
  2. Where's The Party – 4:10
  • Vinyl 45 tours États-Unis14
  1. Where's the Party (Extended Remix) – 7:11
  2. Where's the Party (Dub) – 6:22
  3. Spotlight (Extended Remix) – 6:34
  4. Spotlight (Dub) – 4:49

Créditsmodifier | modifier le code

Source15.

Classements par paysmodifier | modifier le code

Pays Meilleure
position
Drapeau du Japon Japon 3a 7
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot 100 Airplay 32a 6
Drapeau des États-Unis États-Unis Hot Crossover Singles 15a 6

Complémentsmodifier | modifier le code

Référencesmodifier | modifier le code

  1. (en) Sean Howe, « Madonna's Debut Album at Thirty: An Oral History », sur Rolling Stone,‎ 29 juillet 2013 (consulté le 29 novembre 2013)
  2. a et b (en) Justin Kantor, « Interview: Curtis Hudson & Lisa Stevens, Songwriters of Madonna's "Holiday" (Part 2) », sur Blogcritics,‎ 3 février 2012 (consulté le 29 novembre 2013)
  3. Digital Sheet Music - Madonna - Spotlight SheetMusicPlus.com
  4. (en) Greg Kot, « Without the Videos, Her Albums Just Aren't the Same », Chicago Tribune, vol. 20, no 1,‎ 13 mai 1990 (ISSN 1085-6706)
  5. (en) Daniel Brogan, « Big Names Make 'Very Special Christmas' Memorable », sur Chicago Tribune,‎ 27 novembre 1987 (consulté le 20 juillet 2010)
  6. (en) Dave Barry, « Madonna's New LP is Mostly Old Madonna », The Miami Herald, vol. 40, no 7,‎ 4 mars 1988 (ISSN 0898-865X, lire en ligne)
  7. (en) Joe Brown, « Angst You Can Dance To; The Pet Shop Boys, Blending Synth and Sensibility », sur The Washington Post,‎ 18 décembre 1988 (consulté le 20 juillet 2010)
  8. (en) Don McLeese, « The Chain evokes a numbing reaction », sur Chicago Sun-Times,‎ 23 novembre 1988 (consulté le 20 juillet 2010)
  9. (en) Dennis Hunt, « * * * * Great Balls of Fire * * * Good Vibrations * * Maybe Baby * Running on Empty Madonna's Mixology », sur Los Angeles Times,‎ 29 novembre 1987 (consulté le 20 juillet 2010)
  10. (en) Jan DeKnock, « Idol Lets 'Mony' Do Talking All The Way To Top Of Chart », sur Orlando Sentinel,‎ 22 novembre 1987 (consulté le 20 juillet 2010)
  11. (en) « Billboard Hot 100 Airplay: Week Ending January 16, 1988 », Billboard,‎ 16 janvier 1988 (ISSN 0006-2510)
  12. (en) « Spotlight 7" Vinyl Japanese Release », sur Discogs (consulté le 20 juillet 2010)
  13. (en) « Spotlight Mini CD Japanese Release », sur Discogs (consulté le 20 juillet 2010)
  14. (en) « Where's the Party / Spotlight US 12" Vinyl Prom », sur Discogs (consulté le 3 octobre 2011)
  15. (1987) Notes album pour You Can Dance par Madonna [Liner notes]. Warner Bros. Records

Références bibliographiques

Bibliographiemodifier | modifier le code

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Mark Bego, Madonna: blonde ambition, New York, Cooper Square Press,‎ 2000, 1e éd., poche (ISBN 978-0-8154-1051-5, LCCN 00030717) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Stephen Thomas Erlewine, Vladimir Bogdanov et Chris Woodstra, All music guide to rock: the definitive guide to rock, pop, and soul, San Francisco, Hal Leonard Corporation,‎ 2002, 3e éd. (ISBN 978-0-87930-653-3, LCCN 2002018397) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Christopher Feldman, Billboard book of number 2 singles, Watson-Guptill,‎ 2000 (ISBN 978-0-8230-7695-6) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Rikky Rooksby, The Complete Guide to the Music of Madonna, Omnibus Press,‎ 2004 (ISBN 978-0-7119-9883-4) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Mark Schilling, The Encyclopedia of Japanese pop culture, New York, University of Michigan,‎ 1997, 1e éd., poche (ISBN 978-0-8348-0380-0, LCCN 97003728) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) J. Randy Taraborrelli, Madonna: An Intimate Biography, Simon and Schuster,‎ 2002 (ISBN 978-0-7432-2880-0) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Liens externesmodifier | modifier le code

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 11 septembre 2010 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.








Creative Commons License