Steve Fossett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Steve Fossett, le .

Steve Fossett, (de son vrai nom James Stephen Fossett) né le à Jackson (Tennessee) et mort le d'un accident d'avion alors qu'il survolait le désert du Nevada, est un homme d'affaires, marin, aviateur et aventurier américain.

Biographiemodifier | modifier le code

Fossett a grandi à Garden Grove en Californie. En 1966, il a été diplômé de l'université Stanford, et en 1968, il a reçu son MBA de la Olin School of Business de l'université Washington de Saint-Louis à Saint-Louis du Missouri, où il est membre du conseil de surveillance. Fossett devint ensuite un négociant de matières premières sur le marché de Chicago, créant sa propre société, Marathon Securities, qui connut une grande réussite.

Fossett a fait fortune dans les services financiers et a accédé à la célébrité grâce à ses cinq tours du monde sans escales : en solitaire en ballon, en bateau en équipage et en solitaire en avion. Fossett a établi 115 records dans cinq disciplines, dont 60 sont toujours valides.

Il a disparu lors d'un vol en avion qu'il pilotait le au-dessus du désert du Nevada. Il a été déclaré officiellement mort le par le tribunal des successions de Chicago sans que son corps n'ait alors été retrouvé. L'épave de son avion fut retrouvée le dans l'est de la Californie. Le , des tests ADN effectués sur des os retrouvés près du site de l'accident confirment sa mort, qui a très certainement eu lieu au moment de l'impact de l'avion au sol1.

Liste des exploitsmodifier | modifier le code

En 1985, il réalise une traversée de la Manche à la nage en 22 heures.

Le , il traverse l’océan Pacifique en montgolfière.

Le , il établit un record de la traversée de l'Atlantique en 4 jours et 17 heures, 28 minutes et 6 secondes à bord du maxi - catamaran Play-Station. Il remportera ensuite la même année le record du tour de l'île de Wight puis en 2002, le record du tour des îles britanniques avec le même bateau.

Le , il conclut en Australie la première circumnavigation de la Terre en montgolfière en solitaire sans escale après un périple de quatorze jours. Ses météorologues Luc Trullemans et David Dehenauw le guidaient2.

Le , il établit le record de vitesse en dirigeable à 111,8 km/h.

En 2005, en tant que skipper à bord du bateau Cheyenne, il établit le record du monde de la circumnavigation à la voile et en équipe la plus rapide.

Le , il réussit le premier tour du monde en avion en solitaire, sans escale ni ravitaillement, à bord de l'appareil expérimental Virgin Atlantic GlobalFlyer en 67 heures 2 minutes et 38 secondes. Il a effectué sa circumnavigation d’ouest en est pour bénéficier des vents dominants.

Steve Fossett, le .

Le , un nouveau tour du monde lui permet d'établir le record du plus long vol sans escale en avion, avec 42 450 km parcourus. Parti de Floride à bord de son avion GlobalFlyer, il a atterri sur l'aéroport de Bournemouth après un voyage d'Ouest en Est et deux traversées de l'Atlantique.

Le , il bat le record absolu d'altitude en planeur avec Einar Enevoldson (en) (à bord d'un DG 505/22). Il s'agit du premier vol stratosphérique de l'histoire en planeur. L'exploit eut lieu dans la Cordillère des Andes, pour un vol d'une durée de 4 h 30. Ils atteignirent une altitude de 15 447 mètres, et une température de -57 ° C.

Il a également à son actif l'ascension des plus hauts sommets du globe, à l'exception toutefois du toit du monde : le mont Everest (deux tentatives infructueuses), ainsi qu'une longue course de traîneaux à chiens dans le Grand Nord. Il a aussi participé deux fois aux 24 heures du Mans et une fois au Paris-Dakar.

Au total, Steve Fossett détient le record mondial du nombre de records mondiaux détenus, avec un total de 115, dont de nombreux records de distance parcourue et d'altitude en planeur.

Disparitionmodifier | modifier le code

L'aventurier Steve Fossett est porté disparu le lundi , annonce faite par les responsables de l'aviation civile américaine. Le pilote, âgé de 63 ans, a été vu pour la dernière fois décollant de la piste privée d'un ranch du Nevada aux commandes de son monomoteur Citabria Super Decathlon. Dans un premier temps, il avait été annoncé qu'il effectuait un vol de reconnaissance en vue d'identifier des zones d'entraînement pour battre le record de vitesse à bord d'un véhicule terrestre3,4. Finalement, il semblerait qu'il volait cette fois-là seulement pour son plaisir.

Steve Fossett, parti pour trois heures, n'a pas déposé de plan de vol et la balise de détresse de l'avion n'a pas été déclenchée. La zone de recherche s'étend ainsi sur une grande surface, 25 900 km2 (l'équivalent de la superficie de la Sicile), ce qui s'apparente à « rechercher une aiguille dans une botte de foin »5. Les moyens de recherche ont été très fortement réduits à partir du 18 septembre 2007. Le 2 octobre 2007, le Civil Air Patrol a officiellement cessé les recherches. Le 27 novembre 2007, après presque trois mois de recherches vaines, sa femme Peggy a demandé à la justice de reconnaître la mort de son mari6.

Le 15 février 2008, accédant à la demande de sa femme, un juge de Chicago déclare Steve Fossett légalement mort à l'issue du délai de 5 mois suivant la déclaration de sa disparition. La succession peut, de ce fait, avoir lieu7.

Selon le journal canadien National Post du 29 juillet 2008, la compagnie d'assurance LLoyds déclare que Steve Fossett a sûrement organisé sa disparition pour permettre à sa famille de percevoir son assurance-vie de quelques millions de dollars. « Rien ne nous prouve que Steve Fossett est mort » aurait déclaré un enquêteur de la compagnie d'assurance qui enquête sur cette disparition.

Le 29 septembre 2008, un randonneur du nom de Preston Morrow a trouvé près de Mammoth Lakes, une région très escarpée et isolée dans l'est de la Californie, trois documents ayant appartenu à Steve Fossett : un brevet de pilote, une carte de la Federal Aviation Administration et une carte d'identité, ainsi que des billets de banque d'une valeur totale de 1 005 dollars8. Mais aucune épave ne semblait se trouver à proximité immédiate.

Le 2 octobre 2008, la police du comté a annoncé avoir retrouvé l'épave de l'avion sur le flanc d'une montagne à plus de 3 000 mètres d'altitude à environ 400 m du lieu où les documents avaient été découverts9 et également un petit ossement.

Le 31 octobre, le Los Angeles Time10 révèle que des ossements humains ont été retrouvés à environ 800 m de l'épave de l'avion, ainsi que des cartes de crédit et le permis de conduire appartenant à l'aventurier ; ces restes ont été formellement identifiés le 3 novembre 2008, ce qui confirme donc sa mort11.

Le laboratoire medico-légal confirme, par la preuve ADN, que les ossements retrouvés près de l'épave sont ceux de Steve Fossett1.

On sait donc maintenant que son vol s'était dirigé vers le sud sur une centaine de miles (environ 150 km), distance à vol d'oiseau entre Yerington et Mammoth Lakes. Selon le rapport du NTSB publié à l'été 2009, l'avion a sans doute été pris dans des turbulences soudaines avec de violentes poussées vers le bas qui auraient causé l'écrasement de l'appareil12.

Bibliographiemodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. a et b Steve Fossett officiellement mort
  2. (en) NOAA helps guide balloonist around the world - consulté le 04-04-2008
  3. Nouvelle d'abord publiée par le journal du Nevada Record Courier(en) http://www.recordcourier.com/article/20070904/NEWS/70904002 Site du Record Courier, puis reprise par le site web officiel de Steve Fossett
  4. (fr) Nouvelle du journal Le Monde
  5. Citation de Chuck Allen, responsable de la police d'État du Nevada, propos rapportés par la presse
  6. AFP, 27 novembre 2007
  7. Le Monde, 23 février 2008
  8. « Des affaires de l'aventurier Steve Fossett retrouvées », Le Figaro, 2 octobre 2008.
  9. CNN.com, 2 octobre 2008.
  10. Los Angeles Time
  11. (fr) Les restes de Steve Fossett ont été identifiés, Le Point, 3 novembre 2008
  12. agence Reuters, « Des turbulences auraient provoqué le crash de son avion », sur Lepoint.fr, Le Point,‎ 2009 (consulté le 10 juillet 2009)

Liens externesmodifier | modifier le code









Creative Commons License