Takfirisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Les takfiri (du mot arabe تكفيري, de Takfir wal Hijra (arabe : تكفير والهجرة, Anathème et Exil, groupe fondé en 1971) sont des extrémistes islamistes adeptes d'une idéologie violente. Le terme « takfiri » signifie littéralement « excommunication ». Les takfiris considèrent les musulmans ne partageant pas leur point de vue comme étant des apostats et donc des cibles légitimes pour leurs attaques.

Leur idéologie exige l'élimination de tous les non-musulmans (ils sont opposés à la dhimmitude) ainsi que de la majorité des musulmans. Les opposants musulmans aux takfiristes considèrent souvent ces derniers comme étant les équivalents modernes des Kharijites1, un mouvement religieux, qui au VIIe siècle, lança la guerre contre le calife `Ali ibn Abi Talib. Ceux-ci furent mis en déroute mais finirent quand-même par le tuer plus tard en organisant son assassinat. Au départ les Kharidjites étaient des disciples de Ali qui refusèrent que ce dernier accepte un traité de paix avec Muʿāwiya Ier qui eut lieu après la bataille de Ṣiffīn en arguant que ʿAlī est choisi par Dieu pour être calife et qu'il ne doit pas lui désobéir' Ali reçu alors l'ordre de tuer les opposants à ce traité. C'est pour cette raison que les Kharidhites décidèrent donc de rentrer simultanément en guerre contre les deux mouvances chiites et sunnites afin de détruire ce qu'ils considéraient comme des apostats en se référant au verset coranique suivant:

« Si deux partis de croyants se combattent
rétablissez la paix entre eux
Si l'un se rebelle encore contre l'autre,
Luttez contre celui qui se rebelle
Jusqu'à ce qu'il s'incline devant l'ordre de Dieu. »

— Le Coran, « Les Appartements », XLIX, 9, (ar) الحجرات.

Le takfirisme est souvent perçu comme idéologiquement proche (ou même comme une émanation) du kharidjisme, à la différence majeure que le takfirisme use systématiquement de l'excommunication comme arme pour arriver à ses fins, là où le kharidjisme peut user du dialogue pacifique afin de tenter d'établir la paix entre les intervenants.

Enfin les takfiristes peuvent venir d'horizons spirituels très divers et ne pas être issus directement de la doctrine kharidjite.

Histoiremodifier | modifier le code

Le mouvement est fondé par un ingénieur agronome, Moustafa Choukri, à sa sortie de prison en 1971. Il souligne sa rupture totale avec la société musulmane traditionnelle qu'il qualifie de mécréante (kufr). Les partisans de cette doctrine s'isolent alors dans des communautés alternatives, ou même dans des grottes en Haute-Égypte. Ce mouvement recrute des personnes marginalisées ou aliénées dans l'Égypte moderne, et qui y trouvent une nouvelle communauté. Le mouvement attire beaucoup de femmes. Celles ci, peuvent alors rompre tout lien avec leurs familles, considérée comme mécréante (kufr), et ainsi elles sont dessaisis de leur responsabilité de femme auprès de leur famille. Bénéficiant d'une autorité incontestée à l'intérieur du groupe, Moustafa s'autoproclame comme une sorte de Mahdi, arrangeant les mariages et interdisant les contacts externes, ce qui entraîne des plaintes des familles dont les filles avaient rejoint le groupe.

Doctrine et Traits psychologiquesmodifier | modifier le code

Le takfirisme est la pratique des terroristes. Elle s'appuie essentiellement sur la violence pour imposer leur vision de la Charia. Une autre différence fondamentale avec les autres mouvance de l'islam est l'autorisation d'acte contraire à l'islam dans l'intérêt de la lutte. Ainsi tuer des innocents (terrorisme), violer2, pratiquer la sodomie3, détruit des tombeaux, est autorisé et même encouragé. Cette posture est comparable à la psychopathies de masse:

« Les terroristes salafistes (...) utilisent en effet la violence non pas à titre d'une réaction mais en tant qu'un outil de guerre... ce qui relève de la pathologie. Les psychopathes sont incapables de compatir aux douleurs des autres, incapables de discerner leurs vrais besoins; à leurs yeux la violence est un outil de pouvoir, un outil qui les aide à parvenir à leurs objectifs. Un délinquant réagit à son environnement souvent incompréhensif par acte violent puisqu'il se sent victime de cet environnement (victime de la pauvreté, de la précarité, de l'injustice sociale...) Mais un psychopathe takfiris opère par la volonté de domination et de puissance , la violence est une arme pour lui.  »

— David Nazariyan, psychologue, [http://IRIB

Utilisation dans les conflits modernesmodifier | modifier le code

Le terme « takfiriste » a été introduit dans les médias par le journaliste d'investigation de la BBC, Peter Taylor, dans un documentaire intitulé Le Nouvel Al Qaida

Il désigne des groupes armés particulièrement violents et cruels. Leur inspiration idéologique et religieuse provient du kharidjisme et du ikhwanisme. Les atrocités qu'ils commettent sont rarement dénoncées.

Pour les femmes, la pratique du djihad, selon les takfiristes, consiste à servir d'esclave sexuel, et est qualifié de « djihad sexuel » 4 (la légitimité religieuse proviendrait d'une fatwa faussement attribuée au prédicateur saoudien Mohammed al Arifi. Ce dernier a formellement démenti en être l'auteur) .

Les combattants takfiristes ont des pratiques de guerre qui les caractérisent :

  • Profanation de tombes5, destruction des mausolées6, et de lieux de cultes.
  • Viols, meurtres par egorgement
  • Atrocités, parfois filmés, utilisées pour intimider et terroriser les populations7.
  • Massacres de civils (y compris femmes et enfants).

Référencesmodifier | modifier le code

  1. http://www.salafidemontreal.com/index.php/refutation-des-sectes/le-manhaj-des-neo-khawaarijs.html
  2. http://www.algerie1.com/actualite/le-wahabo-takfirisme-la-grande-arnaque-pour-abrutir-et-dominer/
  3. http://www.setif.info/article7912.html
  4. http://www.terrafemina.com/societe/international/articles/28657-syrie-des-tunisiennes-prostituees-de-force-pour-le-jihad-sexuel.html
  5. http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/255387-syrie-al-nosra-revendique-la-profanation-de-la-tombe-de-hojar-ben-uday
  6. http://www.franceinfo.fr/monde/nord-mali%C2%A0-destruction-des-derniers-mausolees-de-tombouctou-par%C2%A0des%C2%A0islamis-842617-2012-12-23
  7. http://www.rfi.fr/europe/20130627-al-nosra-decapite-trois-moines-franciscains-diffuse-video







Creative Commons License