Tel (archéologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tel.
Tell Mar Elias, au nord de la Jordanie

Un tel ou tell1 est un terme archéologique qui désigne un site en forme de monticule qui résulte de l'accumulation de matières et de leur érosion sur une longue période, sur un lieu anciennement occupé par les hommes. Il s'agit d'une colline artificielle formée par les différentes couches d'habitations humaines, ceci est caractéristique du Néolithique ancien.

Les tells en archéologiemodifier | modifier le code

De nombreux sites de ce type sont trouvés dans la région qui s'étend de l'Indus au Proche-Orient, les sites de tells se sont diffusés du croissant fertile jusqu'en Europe par le courant danubien (ou continental, de 5800 av. J.-C. à 5000 av. J.-C., du nord de la Hongrie au nord de la France) et le courant méditerranéen (de 6000 av. J.-C. à 5000 av. J.-C., le long des côtes de l'Adriatique jusqu'en Espagne) lors de la néolithisation du continent. Les Balkans sont les premières régions d'Europe à présenter des tells. En Europe, les sites de tells les plus importants sont le site de Dikili Tash au Nord de la Grèce et le site de Karanovo en Bulgarie. La Bulgarie actuelle comprend plus de 300 tells.

Le matériel fossile y est très abondant grâce aux bonnes conditions de conservation (climat très sec). Par contre, les tells sont très grands en diamètre, aussi les archéologues font des sondages localisés qu'ils creusent en profondeur.

Les autres utilisations du motmodifier | modifier le code

Le même mot est également employé dans des noms toponymiques de villes (l'exemple le plus connu est Tel Aviv - Colline du Printemps), bien que la ville ne s'étende pas sur un Tel au sens archéologique.

Autres nomsmodifier | modifier le code

L'équivalent turc du mot est tepe (colline), qui entre dans de nombreux toponymes en Turquie, mais parfois höyük (tumulus), en Perse le terme utilisé est tappeh (en persan : تپه, colline). Dans certain cas le mot utilisé signifie tombeau car ces collines artificielles sont considérées comme des tumuli funéraires.

Notesmodifier | modifier le code

  1. Le TLFi ne signale que l'orthographe tell, voir Définitions lexicographiques et étymologiques de « tell » du TLFi, sur le site du CNRTL. Étymologie : de l'arabe : تلّ (tall), colline, monticule ; hébreu : תל (tel), signifie colline ou pile







Creative Commons License