Terroir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un terroir désigne une région naturelle considérée comme homogène à travers les ressources et productions qu'il est susceptible d’apporter, notamment - mais pas uniquement - par sa spécialisation agricole.

Une terre et des hommesmodifier | modifier le code

Les terroirs résultent de l’exploitation par une société humaine des potentialités d’un espace physique. Leur définition dépend étroitement des caractères de la civilisation qui occupe les terres. Ainsi, dans un même espace, avec des potentialités et des contraintes physiques identiques, des sociétés humaines différentes sont susceptibles de développer des terroirs distincts.

Le terroir est donc un espace concret, tangible et cartographiable à travers de multiple facteurs (géographiques : pédologie, géologie, géomorphologie, hydrologie, climatologie, microclimat, exposition, etc.). Mais il possède également une dimension culturelle qui reflète directement la société humaine qui l’exploite. Cet aspect se retrouve en abondance dans l’utilisation littéraire et identitaire du terroir.

En Europe, et du point de vue historiogéographique, les terroirs semblent le plus souvent issus des anciennes civitas gauloises et gallo-romaines alors que les pays auraient les pagus romains comme origine ; eux-mêmes étant déterminé par l'aire d'influence des cités de peuples celtiques et gaulois partagées en clans. Les limites de ces territoires étaient souvent en grande partie calquées sur les frontières naturelles que sont les cours d'eau et les littoraux.

Ces entités ont spontanément été reprises par les établissements religieux lors de la période de christianisation puis par différentes administrations.

Une nouvelle notion administrative : les paysmodifier | modifier le code

Article détaillé : Pays (aménagement du territoire).

En France, une notion nouvelle usant du terme « pays » a été fortement mise en valeur par la Loi Voynet comme échelle de cohérence territoriale (et écopaysagère dans le cadre de la trame verte, reprise par le Grenelle de l'environnement). La loi Voynet du 25 juin 1999 sur l'aménagement du territoire réactualise la loi Pasqua l'identification de pays comme territoire de projet.

Certains ont également décliné les pays (420 à 450 pays en France selon les auteurs) ; ainsi le géographe Frédéric Zégierman a-t-il décliné environ 430 pays majeurs en une mosaïque de plus de 1800 micropays1

Les terroirs viticolesmodifier | modifier le code

Article détaillé : Terroir viticole.

La précision de la définition d’un terroir dépend de l’acuité avec laquelle les hommes perçoivent et maîtrisent les facteurs qui affectent la ressource exploitée. Des cas extrêmes sont atteints sur les terres viticoles où la notion est parfois appliquée à l'échelle de la parcelle (la qualité du vin est affectée par des conditions micro-locales).

Terroir et territoiremodifier | modifier le code

Bien que de même origine étymologique, un territoire n’équivaut pas à un terroir. Le territoire regroupe généralement des terroirs différents, ce qui permet de varier ses ressources. Ainsi, les communautés villageoises cherchent à exploiter à l’intérieur du même finage des champs, des bois, des pâturages...

Un terroir est2 :

«  un espace géographique délimité défini à partir d’une communauté humaine qui construit au cours de son histoire un ensemble de traits culturels distinctifs, de savoirs, et de pratiques fondés sur un système d’interactions entre le milieu naturel et les facteurs humains. Les savoir-faire mis en jeu révèlent une originalité, confèrent une typicité et permettent une reconnaissance pour les produits ou services originaires de cet espace et donc pour les hommes qui y vivent. Les terroirs sont des espaces vivants et innovants qui ne peuvent être assimilés à la seule tradition. »

L'association Terroirs & Cultures a travaillé en lien avec l'UNESCO à une charte des terroirs3

Bibliographiemodifier | modifier le code

Articles
  • Jean-Claude Hinnewinkel, « Les terroirs vitivinicoles, des systèmes géographiques complexes », in Historiens et Géographes, n°404, octobre-novembre 2008, p. 69-78.
  • Eric Rouvellac, « Le concept de Terroir, existence, définition et adéquation avec la viticulture », in Historiens et Géographes, n°404, octobre-novembre 2008, p. 79-90.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Zégierman, F., Mai 1999. Le guide des pays de France. 2 tomes : 751 p. + 639 p. Fayard. Paris.
  2. Définition proposée par un groupe de travail INRA/INAO et validée lors des Rencontres internationales de l'UNESCO, voir Planète Terroirs, UNESCO – 10 novembre 2005
  3. TerroirsetCultures : chaRte

Voir aussimodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Lien externemodifier | modifier le code








Creative Commons License