Transport ferroviaire en Chine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Transport ferroviaire en Chine

Description de cette image, également commentée ci-après

Train à grande vitesse CRH3 dans une gare chinoise

Caractéristiques du réseau
Longueur du réseau 70058 km[réf. nécessaire]

Le réseau de transport ferroviaire en Chine est l'un des plus grands du monde: avec ses 70 058 km de voies[Quand ?], il se classe troisième. Un aperçu de l'histoire des transports en Chine sera donné ultérieurement dans cet article, depuis la Dynastie Qing (avant 1912) à la République de Chine (entre 1912 et 1949). Dans une seconde partie, l'histoire ferroviaire sous la République populaire de Chine (depuis 1949) sera présentée.

Histoiremodifier | modifier le code

Le premier train chinois a roulé en 1876 à Shanghai, sur le chemin de fer du Wusong.

Le réseau ferré chinois et le réseau ferré taïwanais, excepté la ligne Qinghai-Tibet mise en service le 1er juillet 2006

Administrationmodifier | modifier le code

En mars 2013, le Conseil des affaires de l'État de la République populaire de Chine le démantèlement du ministère des Chemins de fer, dont la réputation était durement entamée par une série de scandales et dont les services vont être placés sous le contrôle du ministère des Transports.

Une Administration d’État des chemins de fer sera chargée du fonctionnement administratif du ministère dissout, des normes techniques ferroviaires, de la sécurité sur le réseau et du contrôle de la qualité. Les missions commerciales de l'ex-ministère seront elles confiées à une autre agence d’État, chargée notamment du transport fret et passager1.

Transport de passagersmodifier | modifier le code

Introductionmodifier | modifier le code

Le train est un des moyens de transport principaux en Chine. Plus de 10 milliards de voyages par le rail chaque année. Beaucoup de ces voyages ont lieu durant la période du Festival des Transports de Printemps, pendant laquelle les transports ferroviaires ont déplacé plus de 1,44 milliard de personnes en 2006 (ndt : 1,44 milliard de trajets plus probablement).

Réduction de vitessemodifier | modifier le code

Suite à l'accident de 2011, la vitesse des trains à grande vitesse et à vitesse moindre a été réduite de 50 km/h2.

À propos de la numérotation des trains de passagersmodifier | modifier le code

Chaque train a un numéro d'identification de deux à quatre caractères. Le premier caractère peut être alphabétique ou numérique, pendant que les second et quatrième caractères sont forcément tous numériques. Un même train peut utiliser deux numéros pour une seule destination. La règle générale de numérotation est la suivante:

  • Pour Pékin, qui est vue comme le centre du réseau, le train en partance est le service descendant, tandis que celui qui arrive est le service montant.
  • Si les voies sur lesquelles roule le train vont vers Pékin, mais que le train n'y va pas lui-même (par exemple le Shanghai à Nanjing Ouest), les trains sont encore numérotés selon la règle ci-dessus.
  • Si les voies ne vont pas vers Pékin (par exemple le chemin de fer de Longhai), le train vers le sud (ou vers l'est) est qualifié de montant, tandis que celui qui va vers le nord ou vers l'ouest est descendant.
  • Les trains descendants utilisent les nombres impairs tandis que les montants utilisent les numéros pairs : par exemple, le numéro T103 (de Pékin à Shanghai) ou le numéro N522 (de Hangzhou à Meilong).
  • Si un train change de statut pendant son parcours (de montant, il passe à descendant, ou le contraire), il est désigné par un double numéro : par exemple K56/57 (de Shanghai à Harbin) ; on utilise le numéro K56 avant Tangshan, puis K57 après.

Le marquage sur les trains indique habituellement la classe du train de passagers, qui permet souvent de déterminer la vitesse et le nombre approximatif d'arrêts pendant le trajet. Il y a cinq lettres-préfixe :

X (Nouvel Express)modifier | modifier le code

Ce train sera disponible après la sixième augmentation de vitesse sur les voies cette année. Tous auront des couchettes ou des sièges « mous » (voir suite). La vitesse de pointe sera de 200 km/h.

Z (Express direct)modifier | modifier le code

De son nom en chinois (直达 Zhida, d'où le Z), implique techniquement que le train soit sans arrêts ; cependant la plupart ont quelques arrêts entre les deux terminus. La majorité proposent des couchettes/sièges mous, tandis que quelques-uns subsistent en sièges durs.

T (Express)modifier | modifier le code

Il effectue quelques arrêts sur son parcours, surtout dans des grandes villes, ou durant de courts moments pour faire le plein. La prononciation de cette catégorie de trains est "Te"(特) en chinois, alors que beaucoup de gens le prononcent comme un "T" anglais.

K (Rapide)modifier | modifier le code

Il s'arrête dans quelques gares importantes. Le prononciation de cette classe est "Kuai"(rapide en chinois), ce qui revient au "K" anglais.

N (Train local rapide)modifier | modifier le code

Semblable aux trains K, mais avec une priorité plus basse.

Train général rapidemodifier | modifier le code

Le train général rapide (普通旅客快车, 普快 Pukuai pour faire court) est en réalité un véritable euphémisme pour qualifier des trains lents qui s'arrêtent dans à peu près la moitié des stations rencontrées au long de la voie et qui sont inconfortables. Ils sont indiqués par un petit préfixe numérique entre 1 et 5 et leur numéro de train possède systématiquement 4 chiffres.

Train Généralmodifier | modifier le code

Le train général, souvent simplement qualifié de Manche (c'est-à-dire train lent), est un train qui utilise un numéro à 4 chiffres dont le préfixe est entre 6 et 9. C'est le type de train le plus lent ; il a la plus basse priorité dans l'horaire des trains. Le nombre d'arrêts est le plus grand possible, ce qui fait qu'il est souvent le choix préféré des travailleurs ruraux qui vont visiter leur village natal.

L (Train temporaire)modifier | modifier le code

Seulement disponibles aux heures de pointe.

A (Train sur commande)modifier | modifier le code

Un autre type de train disponible aux heures de pointe

S (Train suburbain)modifier | modifier le code

Utilisé pour les trains de banlieue. Ils ont généralement un petit parcours, par exemple, le S801, qui va de Meilong dans Shanghai à Jiashan dans Zhejiang, à un parcours de seulement 59 km.

Confort et tarifsmodifier | modifier le code

Quatre types de billet peuvent être achetés.

  • Les Sièges durs (硬座 Yingzuo) qui sont le tarif de base, avec un confort similaire à la classe économique dans un avion. Sur les trajets les plus chargés, les passagers qui n'ont pas de place attitrée peuvent acheter ce type de billet.
  • Les Sièges mous (软座 Ruanzuo) sont un niveau au-dessus des sièges durs. Le confort est celui de la classe business dans les avions.
  • Les Couchettes dures (硬卧 Yingwo) sont le confort standard sur les trains de nuit. Malgré ce nom, les couchettes (au nombre de trois par côté de compartiment) sont relativement confortables pour une bonne nuit de sommeil.
  • Les Couchettes molles (软卧 Zhuanwo) comprennent un véritable lit (deux par compartiment) dans une cabine fermée. Ces tickets sont réservés la plupart du temps au moins une semaine avant le départ.
  • Quelques trains ont un confort encore meilleur, appelé "Advanced Cab"(高级软卧包厢 ou 高包)

Les tarifs sont différents selon que le train dispose de l'air conditionné ou pas.

Train à grande vitesse arrivant à Pékin. Les trains de passagers fournissent un moyen simple et abordable de se rendre partout en Chine.

Donnéesmodifier | modifier le code

Total : 70 058 km (incluant 5 400 km de chemins de fer secondaires dépendant des provinces)
Voie normale : 68 000 km (dont 18 668 km électrifiés ; 20 250 km à double voie)
Voie étroite : 3 600 km à l'écartement de 750 cm, essentiellement des lignes industrielles (estimation, 1998)
Double écartement : 22 640 km (retranchés du total) (2003)

Actuellement, la Chine est desservie par environ 20 lignes principales.

Trains à grande vitessemodifier | modifier le code

Sur voie conventionnelle
Maglevs

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. « La Chine tente d'améliorer l'image et l'efficacité de ses ministères », sur La Croix,‎ 10 mars 2013 (consulté le 11 mars 2013)
  2. La Chine ralentit ses TGV suite à la collision meurtrière, le quotidien du peuple en ligne,‎ 2011 (lire en ligne)

Sourcesmodifier | modifier le code

Voir aussimodifier | modifier le code

Article connexemodifier | modifier le code








Creative Commons License