Venceslas Ier du Saint-Empire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Venceslas Ier du Saint-Empire
Venceslas, roi des Romains. Fragment d'un ex-voto de archevêque de Prague Jan Očko z Vlašimi
Venceslas, roi des Romains. Fragment d'un ex-voto de archevêque de Prague Jan Očko z Vlašimi
Titre
Électeur et comte de Brandebourg
Prédécesseur Othon V de Bavière
Successeur Sigismond Ier du Saint-Empire
Roi de Germanie
Couronnement dans la Cathédrale d'Aix-la-Chapelle
Prédécesseur Charles IV du Saint-Empire
Successeur Sigismond Ier du Saint-Empire
Roi de Bohême
Couronnement dans la Cathédrale Saint-Guy de Prague
Prédécesseur Charles IV du Saint-Empire
Successeur Sigismond Ier du Saint-Empire
Duc de Luxembourg
13831390
Prédécesseur Venceslas Ier de Luxembourg
Successeur Jobst de Moravie
Biographie
Dynastie Luxembourg
Date de naissance
Lieu de naissance Nuremberg
Date de décès (à 58 ans)
Lieu de décès Prague
Père Charles IV du Saint-Empire
Mère Anne de Silésie-Schweidnitz (en)
Conjoint Jeanne de Bavière (en)
Sophie de Bavière (en)

Armoiries empereur Charles IV.svg Blason Boheme.svg Arms of Luxembourg.svg

Venceslas ou Wenceslas (en allemand : Wenzel, en tchèque : Václav) ( - ) dit l'Ivrogne, fut empereur romain germanique de 1378 à 1400 (Venceslas Ier), roi de Bohême (Venceslas IV), électeur de Brandebourg de 1373 à 1378, duc de Luxembourg de 1383 à 1390 (Venceslas II).

Biographiemodifier | modifier le code

Bible de Wenceslas, après le XIVe siècle

Fils de Charles IV du Saint-Empire et d'Anne de Silésie-Schweidnitz (en), il succède à son père à la tête de l'Empire même s'il ne sera jamais formellement couronné empereur par le pape. Accusé de consacrer plus de temps à ses terres tchèques qu'à ses devoirs impériaux et de faiblesse en cédant au roi de France Charles VI sur la question papale qui déchire alors la chrétienté, il est déposé par les Princes-Électeurs allemands en août 1400 en faveur de Robert Ier dont Venceslas refuse de reconnaître la légitimité.

De 1388 à 1402, il engage le duché de Luxembourg à son cousin Jobst de Moravie.

De 1394 à 1402, il fait face à l'union seigneuriale, une rébellion de la haute noblesse du royaume de Bohême.

En tant que roi de Bohême, il fait exécuter saint Jean Népomucène et accorde sa protection au réformateur Jan Hus et à ses successeurs contre les exigences de l'Église de les traiter comme hérétiques. Jan Hus est brûlé vif au Concile de Constance en 1415 et la fin du règne de Venceslas est assombrie par le conflit religieux qui couve alors et qui éclata après sa mort lors des guerres hussites.

Il est le frère de Sigismond Ier qui lui succède en 1420 à la tête du royaume de Bohême ainsi qu'au trône du Saint-Empire Romain Germanique dès 1410 après l'interrègne de Robert Ier de Wittelsbach.

Mariagesmodifier | modifier le code

En 1370, il épouse Jeanne de Bavière (1356-1386), fille d'Albert Ier de Hainaut.

En 1389, il épouse Sophie de Bavière-Munich (1376-1425) (sans postérité).

Ascendancemodifier | modifier le code

Voir aussimodifier | modifier le code

Sourcesmodifier | modifier le code

  • Joseph Calmette Le Reich allemand au Moyen Âge Éditions Payot Paris (1951).
  • Francis Dvornik Les Slaves histoire, civilisation de l'Antiquité aux débuts de l'Époque contemporaine Éditions Du Seuil Paris (1970)
  • Jörg K.Hoensch Histoire de la Bohême Éditions Payot Paris (1995) (ISBN 2228889229)
  • Pavel Bělina, Petr Čornej et Jiří Pokorný Histoire des Pays tchèques Points Histoire U 191 Éditions Du Seuil Paris (1995) (ISBN 2020208105)







Creative Commons License