Waziristan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

33° 02′ N 69° 54′ E / 33.033, 69.9 ()

Localisation du Waziristan en vert au sein des régions tribales et du Pakistan.
Drapeau de la résistance à l'Empire britannique durant les années 1930 ; le takbir y figure.

Le Waziristan (pachto : وزیرستان, « Pays des Wazirs ») est une région montagneuse du nord-ouest du Pakistan, située dans les régions tribales, à la frontalière de l'Afghanistan, couvrant une surface de 11 585 km2. Il est peuplé par des Pashtounes de la tribu des wazirs. Historiquement, la région avait déjà été le siège d'une résistance à l'Empire britannique, qui depuis l'Inde poursuivait son effort de colonisation des terres alentour (notamment par son rôle de grande puissance prise dans la géopolitique du Grand Jeu) : lire l'article en anglais (en) Waziristan campaign 1919–1920.

Le Waziristan est divisé en deux « agences » ou districts, le Nord-Waziristan et le Sud-Waziristan, dont les populations étaient respectivement évaluées (en 1998) à 361 246 et 429 841 habitants. La capitale du district du nord est Miranshah (ou Mirumshah en dialecte local). Celle du sud est Wana.

Guerre contre le terrorismemodifier | modifier le code

Aidée par les puissances occidentales, l'armée pakistanaise s'y livre depuis 2004 à une guerre entrant dans le cadre de la guerre contre le terrorisme définie par le président américain George W. Bush, contre des chefs tribaux hébergeant des dissidents d'autres régions du Pakistan, des personnes présumées d'affiliation à al-Qaida et des talibans insurgés suite à leur éviction à la fin de l'année 2001. La région a été présumée servir de cache à Oussama Ben Laden, dont il a aidé plusieurs groupes tribaux dans les années 1980 ; elle servirait enfin de base arrière aux insurgés afghans.

Un accord avait été signé en 2005-2006 entre le gouvernement pakistanais de Pervez Musharraf et les chefs de tribus locales. L'assaut contre la Mosquée Rouge d'Islamabad en juillet 2007 a cependant relancé le conflit opposant l'armée et les groupes islamistes.

Dans les années 1980, la zone tribale avait été présentée par des médias comme une zone de non-droit du pouvoir de l'État pakistanais, difficile d'accès et reculée dans les montagnes, base d'approvisionnement pour les Talibans lors de leur prise de Kaboul à la suite de l'effondrement communiste et la fin de la guerre d'Afghanistan. Les mêmes médias montraient notamment des fabriques artisanales de Kalashnikov.

Le 19 juin 2009, quelque 28 000 soldats de l'armée pakistanaise sont déployés dans le Waziristan du Sud dans le cadre de l'Opération Rah-e-Nijat. Elle vise à reprendre aux talibans pakistanais cette région qu'ils contrôlent en grande partie. Les militants du Tehrik-e-Taliban Pakistan étaient alors estimés à environ 10 000 dans le Waziristan du Sud.

En revanche, le Waziristan du Nord est plutôt réputé pour abriter des groupes talibans afghans, comme le réseau Haqqani, mais aussi d'autres groupes comme Al-Qaida. L'armée pakistanaise n'a en revanche pas mené d'opération de grande envergure dans cette région, mais des combats éclatent souvent entre soldats et militants islamistes.

Voir aussimodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :








Creative Commons License