Zacatecas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zacatecas
Blason de Zacatecas
Héraldique
Image illustrative de l'article Zacatecas
Administration
Pays Drapeau du Mexique Mexique
État État de Zacatecas
Municipalité (es) : Zacatecas
Maire Arnoldo Rodríguez Reyes (PRI)
Code postal 98000
Fuseau horaire UTC - 6
Indicatif (+52) 492
Démographie
Gentilé Zacatecano, Zacatecana
Population 129 011 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 22° 46′ 18″ N 102° 34′ 31″ O / 22.771667, -102.575278 ()22° 46′ 18″ Nord 102° 34′ 31″ Ouest / 22.771667, -102.575278 ()  
Altitude 2 496 m
Divers
Fondateur Cristóbal de Oñate, Diego de Ibarra,
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mexique

Voir la carte administrative du Mexique
City locator 14.svg
Zacatecas

Géolocalisation sur la carte : Mexique

Voir la carte topographique du Mexique
City locator 14.svg
Zacatecas
Liens
Site web http://municipiozacatecas.gob.mx
Centre historique de Zacatecas *
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Zacatcath.JPG
Pays Drapeau du Mexique Mexique
Subdivision Flag of Zacatecas.svg Zacatecas
Type Culturel
Critères (ii)(iv)
Superficie 110 ha
Numéro
d’identification
676
Zone géographique Amérique latine et Caraïbes **
Année d’inscription 1993 (17e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Zacatecas est la capitale de l'État de Zacatecas au Mexique, à 100 km au nord de Aguascalientes. Elle est située à 2 450 m d'altitude au fond d'une vallée encaissée, au nord de la Sierra Fría, au pied du Cerro de la Bufa.

En 2005, sa population était de 108 000 habitants.

Son centre historique a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1993.

Histoiremodifier | modifier le code

Les Zacatecas étaient un peuple indigène. Le mot vient du Nahuatl zacatecatl qui signifie « le peuple de l'herbe » (de zacatl, herbe et tecatl, peuple). La ville de Zacatecas fut fondée le 1 pendant la conquête espagnole, lorsque Juan de Tolosa, Diego de Ibarra, Cristobal de Oñate et Baltasar Temiño de Bañuelos découvrirent d'importants gisements d'argent.

La ville se développa énormément et devint à l'instar de Guanajuato un important centre minier pendant le XVIe siècle et le XVIIe siècle, jouant un rôle central dans l'Histoire des mines d'argent au Mexique.

En mai 1835, la révolte libérale contre le général Antonio López de Santa Anna est écrasée quand des officiers de l'armée gouvernementale se faisant passer pour des opposants à Santa Anna et à qui on a confié la défense de la ville livre celle-ci, on compte entre 2 000 et 2 500 civils tués en 2 jours de massacres2.

En 1914, durant la Révolution mexicaine, Zacatecas est le théâtre de violents combats, avec la bataille connue sous le nom de Toma de Zacatecas (la prise de Zacatecas) entre les armées fédérales de Victoriano Huerta et les troupes constitutionnalistes du Général Doroteo Arango plus connu sous le nom de Francisco Villa.

La victoire de Villa conduisit à la fin du régime de Huerta. Un monument commémorant cette bataille et dédié au général Villa se dresse au sommet du Cerro de la Bufa dominant la ville.

Tourismemodifier | modifier le code

Depuis la fermeture des mines, Zacatecas s'est reconvertie dans le tourisme comme d'autres villes minières. Son centre historique avec sa cathédrale et l'ancienne mine principale, la Mina de El Edén, en sont les principales attractions.

Le musée Rafaël Coronel présente l'une des collections de masques autochtones les plus importantes du Mexique[réf. nécessaire] venant de toute la république mexicaine. Son frère aîné, Pedro Coronel à quant à lui fait don de sa collection personnelle au musée qui porte aujourd'hui son nom et où sa dépouille repose. Y sont exposées des peintures de Chagall, Dali, Miro, Braque, Picasso, des dessins de Topor, Cocteau, et des gravures de Goya sur le thème de la tauromachie[réf. nécessaire]. Pour les amateurs d'art abstrait, le musée Manuel Felguerez, l'un des fers de lance du mouvement artistique s'opposant aux muralistes Rivera, Orozco ou Siqueiros, présente des œuvres retraçant sa vie d'artiste. Le musée a été conçu par ses soins et accueille des expositions temporaires d’artistes contemporains.

À une cinquantaine de kilomètres de Zacatecas, en direction du sud vers Guadalajara, les ruines préhispaniques de la Quemada sont un ancien centre préhispanique qui se développe de 500 à 900 ap.JC., il pourrait avoir eu des relations commerciales avec Teotihuacan lors de son apogée[réf. nécessaire]. Situé sur une colline haute de 250 mètres, cette place possède une pyramide votive et plusieurs restes d'édifices dont une salle aux colonnes, et un fort en son sommet. Peter Jimenez, l'archéologue responsable du site, a aménagé un petit musée. La Quemada devait certainement entretenir des rapports avec l'autre cité antique de l'état Chalchihuites ou AltaVista[réf. nécessaire].

Cet autre centre cérémoniel devait avoir pour fonction l'observation du ciel en raison de sa disposition. Situé à 230 km au nord-est de Zacatecas, cette ville fut habitée environ de 200 de notre ère et jusqu'en 1100, comme la Quemada, la découverte d'objets rappelant les techniques de Teotihuacan laisse penser que des relations existaient. Elle exploitait des gisements de turquoise et de malachite.

Personnalitésmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Angela Pereda Lopez, « Baltasar Temino de Banuelos, uno de los fundadores de la ciudad de Zacatecas en 1548 » (consulté le 11 novembre 2012)
  2. James Albert Michener, Texas, Seuil, 1987, (ISBN 978-2-02-010509-5)

Voir aussimodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code








Creative Commons License